4 Idées reçues sur le programme LEADER

  • 1. LEADER, c’est juste une source de subvention

    Pas seulement ! Pour que le financement LEADER puisse intervenir, le porteur de projet doit justifier d’autres financements publics (État, Région, Département, par exemple) et doit justifier d’une partie d’autofinancement. De plus, LEADER est une démarche précise, pour des projets spécifiques, innovants et pilotes. Enfin, LEADER doit avoir un «effet levier» et ainsi soutenir certains projets qui n’auraient pas pu émerger sans ce soutien.

  • 2. Le fonds européen LEADER peut bénéficier à tous

    Les bénéficiaires de ce financement peuvent aussi bien être publics que privés, à condition de recevoir des cofinancements publics (voir 1.). Il est destiné à tous types de structure. Le type de bénéficiaires peut être différent selon le projet, ils sont définis dans la stratégie du territoire, par fiche action.

  • 3. Obtenir une subvention LEADER, c’est trop long

    Cela dépend souvent de la rapidité à présenter les justificatifs par le porteur de projet et de l’avancée du projet ainsi que du nombre de co-financeurs mobilisés. En effet, il est important de noter que le paiement de la subvention LEADER arrive systématiquement lorsque le projet est terminé et que les autres cofinancements ont été versés au porteur de projet. Cependant, il est primordial de contacter le GAL dès le stade de l‘idée du projet.

  • 4. LEADER n'a pas d'impact sur le territoire

    Les projets qui sont financés bénéficient directement au territoire Figeac Quercy Vallée de la Dordogne. Ils sont moteurs pour l’économie rurale du territoire. De plus, les projets financés sont accompagnés techniquement et doivent justifier de leur impact.